Conseils pour éviter douleurs pied avec chaussures

Les conseils du podologue pour ne plus regretter ses achats

Plusieurs problèmes peuvent survenir après l’achat de nouvelles chaussures. Il arrive souvent que l’on entasse nos vieilles paires dans les tiroirs car elles font mal aux pieds, qu’on craque pour de belles chaussures mais qui font un mal de chien une fois qu’on les met, ou même passez son temps à maudire cette mauvaise conseillère de vendeuse. Voici quelques conseils de notre podologue pour éviter ces désagréments et faire des achats malins par rapport à l’usage futur de nos chaussures.

Acheter en fonction de ses pieds

En temps normal, les vendeurs de chaussures se doivent de vous apporter des réponses fiables et précises, mais compter uniquement sur eux serait un faux-pas. En effet, on est mieux servis par soi-même, et pour cela il vous faut d’abord savoir quel type de chaussures irait à votre type de pied. Ainsi, si vous avez des doigts de pied du type hallux-valgus, il est préférable de choisir une chaussure large et les bouts pointus sont à proscrire. Et s’ils sont du type griffe d’orteil, veillez à choisir une chaussure en cuir souple. En somme, il faut d’abord sélectionner des modèles en fonction de vos éventuelles déformations de vos doigts de pied. Ensuite, il faut s’assurer que le contrefort talonnier n’est ni trop rigide ni trop contraignant, et les contreforts latéraux sont aussi à prendre en compte car ils assurent le maintien des pieds. Si vous avez un fort cou-de-pied, les chaussures à lacets vous seront plus adaptées car les lacets permettent de mieux ajuster la chaussure. Enfin, il est conseillé d’acheter ses chaussures en fin de journée car les pieds ont toujours tendance à un peu gonfler à ce moment de la journée. Pour vous aider, vous pouvez allez ici pour consulter les horaires de fermeture des magasins de chaussures de votre région.

Les meilleures chaussures pour courir

Pour avoir les conditions optimales pour courir, il vaut mieux aussi vous équiper d’une paire de chaussures bien adaptée à vos pieds mais aussi conçue pour la course à pied. Ce qui vous évitera d’avoir des ampoules, une entorse et autres blessures. Il faut faire attention à sa pointure et s’assurer que les orteils ne butent pas sur l’avant du pied quand on passe à l’essayage car lorsqu’on coure, les pieds glissent vers l’avant de plusieurs millimètres, voire d’un centimètre. Il faut aussi prendre en compte son poids car lorsqu’on coure, il y a une onde de choc qui se crée à chaque foulée. Cette onde de choc correspond environ à 3 fois son poids. Elle se propage du talon vers le sommet de la colonne vertébrale. Les articulations seront mises à rude épreuve car ce sont elle qui jouent le rôle d’amortisseur. Ainsi, il faut orienter son choix vers une bonne paire de chaussure de running capable d’absorber les chocs et de disperser les vibrations. De ce fait, pour ceux qui dépassent les 80 kg, privilégiez les semelles intermédiaires en mousse plus ferme, et plus d’amortissement au niveau du talon et à l’avant du pied.

Leave a Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.